La montagne en feu accapare les pompiers

Aller en bas

La montagne en feu accapare les pompiers

Message par ActuSecours le Sam 28 Mai - 8:55


LIMEIL-BRÉVANNES, JEUDI. L’état-major des pompiers envoie des hommes de Paris et des Hauts-de-Seine pour soulager leurs collègues du Val-de-Marne. | (DR.)

Des mètres et des mètres de tuyaux à dérouler puis à ranger. Les échelles, les lances canons à déployer. Tous les jours ou presque depuis le début du mois, les pompiers du Val-de-Marne interviennent sur le site de LGD Développement à Limeil-Brévannes pour éteindre les feux à répétition qui embrasent la montagne de déchets.
Jeudi soir encore, les flammes ont pris vers 20 heures du côté de la future déviation, toujours fermée à cause justement des risques d’éboulis et d’incendies. Les sapeurs de Saint-Maur notamment sont intervenus jusqu’à 3 heures pour en venir à bout. Les détritus qui s’entassent par milliers de tonnes dégagent du méthane qui s’enflamme par autocombustion. Avec le vent et la chaleur, le phénomène s’amplifie.

La plupart du temps, ce sont les casernes de Villeneuve-Saint-Georges, Saint-Maur ou Créteil qui interviennent. Pour soulager les hommes, la brigade de sapeurs-pompiers de Paris mobilise désormais des centres de toute la région. Hier matin, des équipes du XIIe et du XIIIe arrondissements parisiens arrosaient la montagne. Des échelles de Rungis et Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) ont été monopolisées. « C’est normal de venir les soutenir, souffle un sapeur. Il faut bien qu’ils se reposent. » Les pompiers en sont au moins à plus d’une centaine d’interventions. « C’est le boulot », note un professionnel. Mais tous ne sont pas aussi fatalistes. Limeil les accapare. Et pendant ce temps, il peut se produire n’importe quoi.

La facture pourrait être présentée à la société LGD

A cela s’ajoute le problème du matériel. Jeudi soir, par exemple, un tuyau a été percé. Il faut dire que les pompiers sont obligés de brancher les lances à des centaines de mètres de l’incendie. Les gravats et déchets en tout genre abîment les tuyaux. « Pourquoi ce n’est pas une société privée qui arrose ce tas? » suggère un sapeur.

Pour remédier à cette problématique, le préfet du Val-de-Marne a annoncé des mesures d’urgence il y a dix jours. Comme il l’a rappelé hier soir lors d’une table ronde avec les maires de Valenton et Limeil ainsi que le conseiller général PC Gilles Delbos. Le site va être surveillé 24 heures sur 24 avec un arrosage permanent. Ce système financé par l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise d’énergie) doit entrer en vigueur la deuxième semaine de juin. « Nous sommes bien conscients que la situation ne peut plus durer, assure-t-on en préfecture. Une évaluation du coût des multiples interventions des pompiers a été demandée. » La facture pourrait alors être envoyée au gérant de LGD.

Source : Le Parisien.
avatar
ActuSecours
Admin

Messages : 186
Date d'inscription : 20/04/2011
Age : 7

Voir le profil de l'utilisateur http://actusecours.ace.st

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum